Les extraterrestres et l’oiseau

« Il n’y a pas que des extra-terrestres qui sont des développeurs et des joueurs qui sont des joueurs ». Isolée, cette phrase hylissienne devient un peu absconse mais avec le paragraphe entier tout devient limpide : « Un développeur de jeu et un joueur, il n’y a pas tant de différences que ça s’il est créatif. Il faut être capable de laisser de la place aux joueurs afin de leur donner des outils et créer d’excellentes choses. Il n’y a pas que des extra-terrestres qui sont des développeurs et des joueurs qui sont des joueurs. Si on donne aux joueurs la possibilité de créer des choses lui-même, il essayera de faire les meilleurs choses possibles. Ça créé un FPS plus riche. » Ce passage est également très intéressant : «  j’avais entendu un autre directeur de studio chez Ubisoft en interne qui avait dit « Il n’y a que les gamers pour satisfaire l’appétit des gamers » et j’ai bien aimé. Mais c’est assez à double tranchant comme phrase car ça pourrait dire que l’on n’est pas capable, nous-même, de développer et de proposer du contenu aux joueurs et de les satisfaire. Il faut le voir d’un point de vue positif. C’est sûr qu’il n’y a que les gamers qui peuvent satisfaire les gamers, car il faut un appétit vorace, de passion et cette notion de style. On ne peut pas avoir un studio qui va développer 10 styles différentes pour plaire au maximum de joueurs. Ainsi les joueurs peuvent développer les choses qu’ils souhaitent et il y en aura pour tous les goûts et tous les styles. »

A mes yeux, tout est dit. Nadeo à la capacité de développer des contenus originaux de qualité, et aussi l’intelligence de laisser un espace aux joueurs créatifs pour qu’ils puissent apporter de la diversité. Et pour qu’ils s’amusent en créant. Encore un petit effort sur la transmission de compétences entre le studio et la communauté (je pense notamment aux « scripteurs » qui semblent avoir besoin d’un peu d’informations supplémentaires), encore un peu de patience pour attendre Maniaplanet 3 et ses fonctionnalités de mise en avant des créations de la communauté, et tout sera parfait. Ou presque… car le gamer est exigeant. Notamment le Trackmaniaque, qui est souvent joueur et mappeur, ou créateur, et qui a donc le niveau d’exigence de celui qui s’investit en profondeur dans un jeu.

Pour conclure, gardons de la hauteur avec comme promis dans le titre, l’oiseau :

 

L’interview GameGuide en entier.

Pour approfondir, l’excellent entretien Mania-actu.

Ajout du 03/12/13 : Voici un article en anglais que je trouve passionnant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>