Les extraterrestres et l’oiseau

« Il n’y a pas que des extra-terrestres qui sont des développeurs et des joueurs qui sont des joueurs ». Isolée, cette phrase hylissienne devient un peu absconse mais avec le paragraphe entier tout devient limpide : « Un développeur de jeu et un joueur, il n’y a pas tant de différences que ça s’il est créatif. Il faut être capable de laisser de la place aux joueurs afin de leur donner des outils et créer d’excellentes choses. Il n’y a pas que des extra-terrestres qui sont des développeurs et des joueurs qui sont des joueurs. Si on donne aux joueurs la possibilité de créer des choses lui-même, il essayera de faire les meilleurs choses possibles. Ça créé un FPS plus riche. » Ce passage est également très intéressant : «  j’avais entendu un autre directeur de studio chez Ubisoft en interne qui avait dit « Il n’y a que les gamers pour satisfaire l’appétit des gamers » et j’ai bien aimé. Mais c’est assez à double tranchant comme phrase car ça pourrait dire que l’on n’est pas capable, nous-même, de développer et de proposer du contenu aux joueurs et de les satisfaire. Il faut le voir d’un point de vue positif. C’est sûr qu’il n’y a que les gamers qui peuvent satisfaire les gamers, car il faut un appétit vorace, de passion et cette notion de style. On ne peut pas avoir un studio qui va développer 10 styles différentes pour plaire au maximum de joueurs. Ainsi les joueurs peuvent développer les choses qu’ils souhaitent et il y en aura pour tous les goûts et tous les styles. »

A mes yeux, tout est dit. Nadeo à la capacité de développer des contenus originaux de qualité, et aussi l’intelligence de laisser un espace aux joueurs créatifs pour qu’ils puissent apporter de la diversité. Et pour qu’ils s’amusent en créant. Encore un petit effort sur la transmission de compétences entre le studio et la communauté (je pense notamment aux « scripteurs » qui semblent avoir besoin d’un peu d’informations supplémentaires), encore un peu de patience pour attendre Maniaplanet 3 et ses fonctionnalités de mise en avant des créations de la communauté, et tout sera parfait. Ou presque… car le gamer est exigeant. Notamment le Trackmaniaque, qui est souvent joueur et mappeur, ou créateur, et qui a donc le niveau d’exigence de celui qui s’investit en profondeur dans un jeu.

Pour conclure, gardons de la hauteur avec comme promis dans le titre, l’oiseau :

 

L’interview GameGuide en entier.

Pour approfondir, l’excellent entretien Mania-actu.

Ajout du 03/12/13 : Voici un article en anglais que je trouve passionnant

Le monde imaginaire des sponsors fictifs

Quand on crée un skin ou un panneau, mieux vaut utiliser des sponsors fictifs (comme le fait Nadeo). Pour des questions de copyright avant tout, mais je trouve aussi que c’est une approche intéressante. Ça évite de faire la pub à des multinationales déjà omniprésentes, et puis coté imaginaire, ça permet de renforcer l’aspect « monde parallèle » de Trackmania. Évidemment, c’est plus compliqué pour embarquer le chaland… D’où plus de copies que d’œuvres originales sur Maniapark.

Au-delà de ces aspects terre à terre, concevoir une marque virtuelle est un exercice amusant. Et dans ce domaine, le champion toutes catégories du monde trackmaniaque est Swidenmod. Outre ces célèbres mods pour TMU, le site propose plus de 600 sponsors fictifs ! De quoi trouver son bonheur… Seul bémol, il faut faire une demande pour obtenir un fichier de 600×400 pixels. Coté Maniapark, un sujet regroupe des créations originales. Ma préférée est l’Exotic Energy de Xrayjay qui a vraiment fait un travail en profondeur. Votre serviteur a aussi créé quelques marques qui seront présentent sous forme de banderoles dans le RaidValley. Enfin, ceux qui veulent utiliser les désormais fameuses marques créées par Nadeo, peuvent aller piocher dans le dossier Stickers du zip Maniaplanet_Painter (dans PacksCache).

Sponsors_raid

J’aime bien cette idée d’un monde TM avec des marques virtuelles qui à force d’être utilisées par la communauté deviendraient, dans la Maniaplanet, presque aussi connues que les marques réelles. Et cela n’empêche pas de faire des skins superbes comme ceux de SuperP.

Ce serait bête de rater ces idiots

Je suis passé à coté de la sortie d’une pépite d’Andriv dont le titre ne laisse pas indifférent : « Idiots ». D’après ses dires, c’est sa première vidéo qui ne soit pas juste des runs et comme l’écrivait Tanner70 dans son dernier commentaire : « les skill movies ça passe moyen à force ». Je plussoie… depuis des années ;) . Pourtant, certains plans de « skill movies » sont sublimes. Je pourrais, par exemple, regarder en boucle la neige tomber sur Stadium dans les videos de Snaky. Mais la majorité des « skill movies » se résume a un concours de « qui c’est qui a le plus gros skill… ». Alors, même si l’exercice peut-être formateur pour le vidéaste, même si le résultat peut intéresser les aficionados du esport et même si l’ego des héros des pistes en sort renforcé, le programme de la meuhbox privilégie la créativité.

Sans être révolutionnaire, « idiots » est une merveille d’équilibre. Pas d’esbroufe ici, mais une sobriété efficace et une cohérence comme je les aime. La bande son est soignée et les cloches nous embarquent directement dès les premiers plans. La lumière est belle et la nuit claire de Valley aide à instaurer une ambiance prenante. Court et percutant, l’ensemble fait penser à une pub. C’est peut-être le mélange Shootmania / Trackmania le plus réussi de la courte histoire du genre.